Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
lutineries de plumoc

Aristote au caillou

21 Décembre 2015 , Rédigé par Renan Plaquet Publié dans #écrits d'atelier, #aristote, #science

Quatre des cinq éléments d'Aristote
Quatre des cinq éléments d'Aristote

J’ai vu une pierre avancer tout droit. Pas à la verticale normal, mais à l’horizontale. Loin de sa nature, ce petit caillou a défié — un court laps de temps durant — ma théorie, s’obstinant à s’insérer dans le cercle de l’air.

Je peux te l’avouer Pythias, ça m’a carrément fait flippé. D’ailleurs, il faudra que tu laves ma toge…

Il semblait flotter tout seul, à une vitesse ahurissante et dans une course rectiligne. J’ai cru qu’il était gorgé d’éther pour léviter au-delà de sa sphère et qu’il dessinait un cercle à moins de deux mètres au-dessus de la terre.

Tu imagines ? Si nous pouvions, nous aussi, nous gorger d’éther, nous pourrions voler à en suivre le feu jusqu’aux limites que nous imposerait l’air. Peut-être même pourrions-nous les transcender, entrer dans la sphère supralunaire pour s’approcher des étoiles et cueillir ses pastèques illuminées.

La vue des étoiles me fait vibrer depuis l’enfance ; voilà 30 ans que je passe mes journées à attendre la nuit pour m’user les yeux à les regarder. Gorgé d’éther comme ce caillou, je pourrais les éprouver de tous mes sens et sous tous les plans. Oui, ce caillou m’a fait rêver aux hommes volants. Ceux qui repoussent les limites de la nature et ça en une fraction de seconde.

Je n’ai pu m’empêcher de l’épier, jusqu’à le voir grossir, grossir, grossir et écraser, sur ma gueule, tous les songes qu’il avait fait naitre, avant de retomber froidement là ou la nature conduit tous les rochers.

Lire la suite

Ma toute petite

14 Décembre 2015 , Rédigé par Renan Plaquet Publié dans #dérouiller, #sous les toits

Un texte très court écrit il y a plus de six mois qui m'accroche aujourd'hui à la relecture...

Et vous cher lecteur unique, qu'en pensez-vous?

Les mains entremêlées dans le bas du dos, une légère rotation des épaules comme si elle était sur pivot. Elle regarde de ses yeux mouillés, de sa bouille triste, un père désemparé. Désemparé de n’être qu’un bœuf au regard perdu mais bienveillant qui ne sait que faire. Ce sont deux êtres du même sang, que ne se comprennent pas, mais qui se courent après encore et toujours comme une double hélice d’ADN, comme deux escaliers colimaçons aux entrées opposées.

« Papa est parti voyager »

« Ta fille est en colonie de vacances »

Ils ont beau graviter autour du même astre, ils ne se trouvent jamais. Comme si l’Univers le leur refusait et s’acharnait, en tête de mule, à vouloir les séparer pour que s’accomplissent, au futur, certains de ses projets.

Elle pleure le jour, la nuit et lui a peur. Une peur panique de retrouver sa môme grandie au bras d’un inconnu qu’elle connaitra mieux que lui. Au bras d’un énervant qui l’appellera « vieille branche »…

— « Reste petite, ma toute petite, et raccourcit tes pieds pour laisser à ton père, une chance de se rattraper. »

Lire la suite

Quelques infos...

13 Décembre 2015 , Rédigé par Renan Plaquet Publié dans #infos, #concours, #divers, #benamran, #e-penser, #dédicace, #maviesurfacebook, #concours de nouvelles

Bonjour à tous,

Juste un petit point sur ce qui se passe (et que personne ne suit certes, mais ça me permet de mettre mes idées au clair). Je reprends ce soir les ateliers sur Facebook alors n’hésitez pas à y jeter un coup d’œil !

Je sais, ça fait un mois que je n’ai rien publié, mais ce dernier mois fut complexe et chargé. Les attentats de Paris m’ont affecté affectivement, les concours de nouvelles ont occupé beaucoup de mon temps aussi (j’en ai deux autres en cours dont je parlerai plus bas ou sur une page dédiée.

Mais en quelques mots au-delà des événements avec lesquels ont vous a suffisamment bassiné, et de l’expérience des deux concours de nouvelles que vous retrouvez ici, il s’est passé un truc super cool dans ma vie.

Mercredi dernier, dans le cadre professionnel (je travaille en CDD chez Gibert Joseph, grande librairie parisienne), Bruce Benamran, créateur de la chaine e-penser, première partie d’Alexandre Astier et auteur de Prenez le temps d’y penser est passé à la librairie. Ça m’a pris pas mal de temps et d’heures de travail pour arriver à organiser cette rencontre, et préparer 2-3 questions pas trop mauvaises à lui poser lors de cette rencontre (une grande première pour moi). Aujourd’hui, je peux dire que tout s’est bien passé. J’en profite pour le remercie et pour vous encourager :

1/à voir et revoir ses vidéos qui sont absolument géniales

2/à lire son livre qui est du niveau de ses vidéos

3/enfin, à aller le voir en dédicace : je n’ai jamais vu quelqu’un prendre autant de temps pour parler avec les gens.

Bruce est très humain, déborde de gentillesse et ça se sent ! Merci aussi à son équipe de chez Marabout notamment Anne Bonvoisin et Cassandra Chan pour leur boulot irréprochable et pour leurs qualités humaines !

C’était une grande expérience, j’étais très intimidé et je n’ai pas osé poser les questions qui me semblait les plus décalés et intéressantes, mais c’est la vie. Il faut dire que ce n’est pas tous les jours que l’on a l’occasion de rencontrer et de parler avec quelqu’un dont on admire le travail !

Bref, maintenant je reviens à la vie normale et à mon rêve d’écriture.

Pour ce mois de décembre (en plus du Ma vie sur Facebook dont la date limite a été reportée à fin décembre, mais dont j’ai déjà parlé en novembre), je vais participer au concours de« La revue XYZ de la nouvelle », revue québécoise à thème libre qui se clôture le 31 décembre et dévoilera ses résultats en avril 2016.

Un petit mot d’une nouvelle sur laquelle je vais essayer de me pencher avec un poil d’avance (pour une fois) : le concours de l’ENSTA PariTech qui se clôture le 23 janvier 2016 à minuit. Le thème est ici de raconter, s’inspirer ou d’inventer un moment de vie d’un des géants des sciences. J’aimerais beaucoup que vous m’aidiez (oui, je te vouvoie chez lecteur unique) en choisissant celui sur lequel je devrais me pencher ! Je vous laisse jusqu’au 21 décembre, après ça j’en prendrais un moi-même.

Enfin, comme dit plus haut, je relance l’atelier hebdomadaire, et je me permets de faire un petit clin d’œil à Bruce Benamran puisque le thème de la semaine sera : « Dans quel étAristote est-il pour voir tomber de biais la pierre qu’il a lâchée ».

Si tu es arrivé jusqu’ici mon cher lecteur, c’est que nous sommes assez intimes pour nous tutoyer. J’attends avec impatience le génie que tu auras choisi !

Créativement!

Lire la suite